Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Bernard Pradines

Laissons-leur les guerres de religion.

Certes, nous ne sommes pas en 1572 et le Duc de Guise est mort depuis longtemps. Toutefois, on voit désormais se rallumer une sorte de guerre de religion qui ne dit pas son nom.

Un exemple : interdire de masquer son visage sur la voie publique au commun des mortels peut s’expliquer pour des raisons de sécurité, même en exceptant des « forces de l’ordre » telles que le RAID ou le GIPN. Ainsi, un voile masquant le visage est interdit. Oui mais, quand je roule à moto, je porte mon casque intégral et un écran solaire sombre de surcroit. Sans compter avec ma cagoule en hiver. Personne n’a été en mensure de me reconnaitre autrement que, pour mes proches, par ma moto ou mes habits. Quand je vais à la montagne en hiver, je porte un bonnet, des lunettes de soleil et une écharpe. Qui me reconnait ?

De plus, on affirme sans certitude que le voile féminin est un signe religieux. Pour ma part, par mon vécu dans plusieurs pays musulmans,  je serai enclin à le considérer comme un signe culturel qui certes inclut mais dépasse largement la notion de religion. S’il est accepté par celles qui le portent, n’oublions pas que c’est un français, ami de Montaigne, qui a écrit l’ouvrage intitulé « De la servitude volontaire ».

Ainsi, je serais tenté de laisser ces querelles sur le sexe des anges  à ceux qui veulent leur donner de l’importance, qu’ils soient musulmans ou non. Nous avons déjà beaucoup donné à la fin du XVIème siècle à l’intolérance interreligieuse. Ne reprenons pas encore de l’opium du peuple car il est mortifère.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article