Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Claude Faure

Editorial de Jean-Claude Faure : après le premier tour

Nous voici quelques jours après le résultat honorable de notre candidat, celui de la « France insoumise ». Bien sûr, nous pouvons nous réconforter en nous disant que c’est un bon résultat. Bien sûr, nous pouvons aussi avoir quelques regrets en nous disant que nous n’avons pas su convaincre des camarades appartenant à des organisations politiques de gauche de s’engager à fond dans cette campagne que nous pouvions gagner.

Le résultat est tombé, il reste un candidat du grand capital et une candidate d’extrême droite. Le choix en est-il vraiment un au point de déterminer notre vote ?

Les deux nous proposent des programmes inacceptables que nous serons obligés de combattre dès le lendemain de l’élection. Avec la désignation de la candidate d’extrême droite, ce serait le pire qui pourrait arriver à notre peuple. Après le résultat du premier tour, j’ai beau me demander ce que je pourrais éventuellement décider, je demeure incapable de faire un choix.

Alors je me pose la question : avons-nous le droit de donner une consigne de vote ? Et je réponds : NON !
Avons-nous à publier et à diffuser ce que nous ferons ? Pourquoi pas puisque nous n’obligeons personne à faire comme nous. Nous ne faisons que livrer une opinion à un moment précis et nous avons même la possibilité d’en changer. Alors, si on me posait aujourd’hui la question, je répondrais : « je mettrai dans l’urne un bulletin de Jean-Luc Mélenchon ». Je dirais aussi que je ferai tout pour dissuader ceux qui risqueraient d’être tentés par le vote pour Marine Le Pen de n’en rien faire.

Viendront ensuite les élections législatives. Dans tous les cas, quel que soit le résultat de la présidentielle, nous devrons disposer d’un maximum de candidats de la « France insoumise » et d’élus de gauche afin de contrer la politique qui nous sera imposée. Nous devons tout faire afin que soit conclu un accord national de la « France insoumise » avec le PCF de Pierre Laurent. Nous ne pouvons pas cautionner  des candidatures multiples qui se réclameraient toutes « de gauche ». Des discussions nationales rapides doivent s’engager entre les « insoumis », EELV, le PCF, le NPA, Lutte Ouvrière, Ensemble et tous les mouvements progressistes afin de proposer une majorité capable de contrer la politique présidentielle qui va nous être prescrite. Le temps nous est compté. Les simples déclarations sont une chose, l’action devrait permettre aux vrais défenseurs de notre peuple de gagner les législatives.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article