Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Claude Faure

Editorial de Jean-Claude Faure

Philippe Martinez récemment dans l'Humanité :

 "La question du travail est une question très particulière sur laquelle la CGT travaille depuis des mois et des années. Les contraintes de l'entreprise font que, aujourd'hui, les salariés ne peuvent pas bien faire leur travail, ce qui provoque de grandes souffrances. Et cette question, le moins que l'on puisse dire, n'est pas très perceptible dans la campagne, quels que soient les candidats. Parler de l'emploi et du chômage c'est bien, parler d’investissements, certains le font, mais qui évoque la question de l’organisation du travail ? C'est ce qu'on essaie d'expliquer. Sans compter que cette campagne est troublée par les affaires. Il y a besoin d'une meilleure prise en compte des préoccupations du monde du travail par le monde politique".

Des réactions parfois violentes ont fait suite à cette déclaration du secrétaire général de la CGT. Personnellement, je suis très surpris de cette déclaration du secrétaire de la centrale à laquelle j’appartiens depuis plusieurs décennies. J’ai du mal à admettre qu’on puisse penser ainsi en mon nom.

Sur la liste de l’association des communistes unitaires (ACU), une camarade à fait une déclaration que je partage. Avec son accord, je vous la livre, il s’agit Michèle Kiintz.
Vous pouvez bien sûr réagir en vous exprimant ici.

Jean-Claude Faure

Bonjour,

Je pense que Martinez est un peu "rapide", que ce soit dans l'article de l'huma, ou dans un entretien antérieur dans les Echos où il renvoie d'une même phrase Vallas-Hamon-Mélenchon-Macron. Il y dit que cette "déconnexion est grave". Ce qui l'amène dans la même réponse, tout en se distanciant de Raymond Soubie, à dire que ce dernier connaît un peu plus le monde du travail(1).
Certes, ce dernier s'y connait, à sa façon : il a été PDG du cabinet de conseil en ressources humaines Altedia et président du Conseil d'orientation pour l'emploi (COE). Il est, avec son épouse Danielle Deruy, actionnaire majoritaire de l'agence d'informations AEF.... Et tout en critiquant la façon dont a été amenée la Loi El Khomri ("difficile à comprendre et, par conséquent, à expliquer. D'autant que l'explication n'a pas eu lieu du tout sur la partie qui cristallise aujourd'hui les tensions !") explique que les droits des travailleurs ne seront pas diminués, etc(2).

Dans le livret de la France insoumise, entre autres exemples, la souffrance au travail est ainsi située dans le contexte :

" Des conditions de travail dégradées pour augmenter les dividendes, ça suffit ! Cette politique n’a qu’un intérêt en réalité : accroître la ponction que les actionnaires réalisent sur le travail en obligeant les salarié·e·s à accepter des baisses de salaires, des hausses du temps de travail sans contrepartie, des dégradations de leurs conditions de travail, sous la menace des licenciements. Cela fonctionne : depuis trois ans, la France est la championne d’Europe des dividendes. Au cours du deuxième trimestre 2016, 35 milliards d’euros ont ainsi été distribués par les grandes entreprises à leurs actionnaires, soit une hausse de 11 % en un an.
À cause de cette politique, les salarié·e·s souffrent davantage au travail et ont moins de temps libre. La frontière entre la vie privée et la vie professionnelle disparaît peu à peu. Les maladies professionnelles, les burn-out et les suicides sur le lieu de travail se multiplient."

Concernant l'amiante, il faut se rappeler que partout où les CHSCT, des individus, les syndicats ont pointé à temps le problème, tout a été fait pour que les solutions traînent (y compris dans un service public comme à Jussieu) : angoisse, maladie, vie familiale détruite, mort : c'est un tout comme toutes les mises en danger et les conflits liés aux droits bafoués d'alerte, c'est une question de rapports de pouvoir dans l'entreprise et dans le public, en grande partie.

Enfin peut-on échanger sans s’énerver- ce qui fatigue tout le monde et soi-même ?

 Michèle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article