Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Bernard Pradines

A propos de la « crise militaire » actuelle 

Un jour, il faudra qu'on m'explique pourquoi un militaire n'est pas un citoyen comme les autres car jugé incapable de s'exprimer en public. Bon, je comprends bien que sur un théâtre d'opération, chacun ne peut pas faire selon son analyse ou son intuition. Bien que très éloigné de la chose militaire, je peux concevoir que la coordination est un aspect majeur de l'efficacité et de la survie. Par contre, qu'il soit impossible de donner son opinion en dehors des phases aigues, lorsque l'action immédiate n'est pas de mise, me semble un archaïsme antidémocratique. Pire, une source de démotivation avec le sentiment d’être incompris, de risquer sa vie pour autrui sans pouvoir faire connaître les difficultés à y pourvoir. De plus, il s’agit d’une hypocrisie dans la mesure où les informations finissent par filtrer, à l’instar de l’état actuel déplorable des engins motorisés. Enfin, si la guerre est bien la « continuation de la politique par d’autres moyens », il semble difficile d’imposer à des jeunes gens d’engager leur vie ou leur santé dans des aventures discutables décidées par des politiques visant à maintenir une image internationale ou, pire, à défendre des intérêts privés dans une optique néocoloniale. Ceci n’empêche pas des experts autoproclamés de se répandre, eux, complaisamment dans les médias sur l’efficacité de nos armes. Et d’admettre comme une évidence indiscutable le maintien couteux de l’armement  nucléaire, totalement inefficace et dangereux face aux défis actuels.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article