Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ENSEMBLE 81

Bris de vitres contre vie brisée...
Bris de vitres contre vie brisée...
Bris de vitres contre vie brisée...

"Madame la Ministre, c’est donc après plusieurs jours d’attente que je prends la plume, espérant comme beaucoup d’autres infirmiers une réaction officielle de votre part à un événement passé presque inaperçu dans les médias, à savoir le suicide d'un infirmier toulousain sur son lieu de travail... Une réaction inaperçue car inexistante...  

Des bris de vitres qui font plus de bruit qu'une vie perdue...

Le 14 juin dernier, en marge d’une manifestation contre la Loi Travail, 15 vitres de l’hôpital Necker à Paris volent en éclat, conséquence de la bêtise de casseurs aveuglés par la haine de notre société certainement. Disons-le, cet acte est révoltant, honteux. Le lendemain de cette manifestation, vous vous rendez sur place le midi avec Monsieur le Premier Ministre, et faites part publiquement de votre plus vive indignation et de votre colère devant de tels agissements, et vous avez là bien raison.

Madame la Ministre, là où les choses deviennent incompréhensibles pour bon nombre d’infirmières et d’infirmiers, c’est que deux jours avant, le 13 juin 2016, au CHU de Toulouse, un infirmier de 55 ans se suicide dans son bureau, sur son lieu de travail. Et là, j’ai eu beau chercher, je n’ai pas vu un billet de condoléance sur votre blog, pas un communiqué de presse, pas même 140 caractères sur votre compte twitter pour qu’une enquête soit menée afin de faire toute la lumière sur ce qu’il s’est passé … Pourtant votre compte twitter n’est pas indisponible, preuve en est, le 10 juin, l’équipe de France de football avait eu droit à un tweet d’encouragement de votre part suite à sa victoire contre l’Albanie dans le cadre de l’Euro de football.

Madame la Ministre, infirmiers que nous sommes, nous ne pouvons que regretter amèrement ce qui s’apparente à un manque de considération, s’exprimant par ce silence ministériel qui ne devrait pas exister dans de tels cas… Il devient alors indécent à nos yeux de vous voir vous déplacer et crier votre indignation quand une devanture d’hôpital tombe. Le matériel ne peut prendre le pas sur l’humain.

Ce n’est pas la première fois que ce silence nous surprend. Nous avons beau être l’une des professions les plus appréciées des Français, l’est-elle autant de sa Ministre ?

Il y a bientôt 2 ans déjà, à Strasbourg, une infirmière libérale a été assassinée par un de ses patients qui n’avait pas supporté d’être éconduit par cette dernière.  Elle avait été tuée à l’occasion d’une tournée, et déjà à l’époque, la profession n’avait pas compris votre silence d’alors.  Il est des témoignages de soutien qui ont besoin d’être publics et entendus Madame la Ministre. Un peu comme vous l’avez fait cette semaine au lendemain de 15 vitres brisées de l’hôpital Necker. Mais pour cette infirmière strasbourgeoise, pour cet infirmier toulousain, vous n’avez rien dit, et cela, madame la Ministre, est incompréhensible, insupportable pour la communauté infirmière."

Karim MAMERI

Infirmier, cadre de santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article