Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Bernard Pradines

Précision : cet éditorial est personnel. Il n’engage pas le mouvement ENSEMBLE.

Où en sommes-nous ? Le mérite de la « France Insoumise » est d’avoir élaboré un programme vraiment de gauche et écologiste. La  vertu du PCF et d’ENSEMBLE est d’avoir soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Des membres de ces deux organisations ont rejoint la « France Insoumise ». Ainsi a pu s’élaborer un projet crédible. Certes, certains points sont discutables comme c’est toujours le cas lors de la rédaction d’une plate-forme. Les écologistes d’EELV, de leur côté, ont préféré désigner leur propre candidat lors de primaires d’audience limitée.

La victoire de Benoit Hamon aux primaires socialistes, élu sur un programme comportant de nombreux points positifs, ouvre la perspective d’un accord de gouvernement autour d’une majorité plurielle de la « vraie gauche ». Encore faudra-t-il que les aigreurs d’ego et de mouvements ne viennent pas empêcher une chance historique et nous ramener à la « pince à linge sur le nez » du second tour des présidentielles de 2002.

Prenons quelques exemples de rancœurs recuites, parmi bien d’autres. Serions-nous heureux si le reproche fait à Jean-Luc Mélenchon d’avoir été trop longtemps membre du PS faisait obstacle à l’avenir ? Au PCF d’avoir été un soutien de Joseph Staline il y a plus de 60 ans ? A Yannick Jadot d’avoir voté Hollande au deuxième tour en 2012 ? A Benoit Hamon d’avoir été membre éphémère d’un gouvernement du quinquennat précédent avant de s’en faire virer avec fracas pour ses positions sur l’économie ?

Stop. Au travail. Je suis prêt à y participer si on me le demande.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article