Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Bernard Pradines

Que va donc faire un médecin chez les Gilets jaunes ?

Il s’agit d’un mouvement populaire qui intéresse celles et ceux qui ont du mal à boucler leurs fins de mois, dont le découvert bancaire est fréquent et qui mangent souvent des pommes de terre et des pâtes alimentaires à partir d’un certain jour du mois. Qui concerne ces femmes qui élèvent seules leurs enfants, telle Ingrid, cette aide-soignante devenue un emblème du mouvement.  Sans parler de ceux qui vivent dans leurs voitures ou de celles qui doivent se prostituer avec leur propriétaire pour « honorer » leur loyer.

Un médecin dans ce lieu n’est-il pas de ceux qui ont « leurs pauvres » pour leur bonne conscience ou pour gagner un hypothétique paradis ? La place du praticien n’est-elle pas avec les notables et les privilégiés, ceux qui n’ont jamais connu la pauvreté ni la misère ? Mieux vaudrait disserter autour d’un bon repas entre amis, agape pas forcément acquittée à l’aide des dépassements d’honoraire mais souvent subventionnée par les laboratoires, sur ce peuple si ingrat et si imprévisible, depuis les Jacques et autres Rustauds jusqu’à mai 1968 en passant par 1830, 1848 et 1871, sans en rajouter avec l’annus horribilis 1936.

Pourtant, le médecin est un des principaux témoins de la souffrance du peuple. Que ce peuple qu’il côtoie soit celui de ses patientes et patients ou celui des soignantes et soignants. Renoncements aux soins pour raisons financières, ruptures d’approvisionnement en médicaments indispensables, Urgences débordées, manque de place dans les hôpitaux et dans les EHPAD, actes ambulatoires avec sortie immédiate, suppressions d’hôpitaux de proximité, personnels soignants peu nombreux et mal payés, espérance de vie stagnante voire en recul …

Le médecin trouve naturellement  sa place auprès de celles et de ceux qui souffrent. Elle est ici :

Hippocrate chez les Gilets jaunes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article