Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ENSEMBLE 81

image issue du site : https://ici.radio-canada.ca/

image issue du site : https://ici.radio-canada.ca/

Initiative pour le Désarmement Nucléaire (IDN) communique ce jour dimanche 25 octobre 2020 (extrait) :

"IDN se réjouit de la 50ème ratification du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui entrera donc en vigueur dans 90 jours, soit le 22 janvier 2021.

Ce traité multilatéral, adopté en juillet 2017 par 122 Etats, soit les deux tiers de la communauté internationale, interdit notamment la mise au point, l’essai, la possession, le transfert, l’emploi ou la menace d’emploi des armes nucléaires

Il est regrettable que la France, comme les autres puissances nucléaires et leurs alliés, continuent de s’opposer à cette interdiction et considèrent les armes nucléaires comme légitimes alors qu’elles ne pourraient être employées qu’en violation du droit international humanitaire qui protège les civils. La France, en adhérant en 1992 au Traité de non-prolifération (TNP), s’était pourtant engagée en faveur du désarmement nucléaire."

ENSEMBLE. Projet de textes issus des groupes de travail mis en place au CN version octobre 2020 (extraits) :

"Le recul de la biodiversité et la multiplication des pollutions, appelle des réponses immédiates et radicales :
Arrêt des productions polluantes, inutiles et dangereuses (publicité, armement, nucléaire, sécuritaire, une partie de la chimie) et des « grands projets inutiles », limitation du transport aérien et maritime, exigence de relocalisations, une agriculture paysanne, un mode de production sobre en énergie et en matières premières..."

...

"L’entretien des tensions internationales est devenue un moyen de pousser les peuples à des comportements de soumission. Face aux guerres et à la relance catastrophique de la course aux armements, les options pacifistes générales -justes- ne suffisent pas. On ne peut être suspendu aux traités internationaux -par ailleurs nécessaires- qui ne suffisent pas. Il s'agit donc aujourd'hui de construire dans notre pays le combat contre le militarisme -désarmement nucléaire unilatéral, diminution drastique du budget militaire, arrêt des ventes d'armes- et d'ouvrir la réflexion sur les alternatives de défense et la reconversion de la production militaire en production civile."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article