Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ENSEMBLE 81

Egorger nos fils et nos compagnes

Vive polémique en ce moment autour de la qualification du terrorisme islamique. Débats aussi sur la relation entre religions et violence.

Pour ENSEMBLE, « c’est toutes et tous ensemble, quelles que soient leurs origines et leurs croyances, que les femmes et les hommes de ce pays résisteront à l’intolérance islamiste, qui n’est qu’une autre forme du fascisme ».[1]

Le terme de fascisme lui-même est discutable et discuté. Il appartiendra aux historiens d’effectuer des comparaisons et de dire en quoi le fascisme sous ses diverses formes s’apparente à l’islamisme radical.

Le fascisme de Mussolini, avec ses bandes armées criminelles contre les partis de gauche et les syndicats possède-t-il des points communs avec la peste actuelle ? Le franquisme, avec son obsession de rétablissement du pouvoir religieux et des propriétaires terriens, est-il un modèle à envisager ? Le national-socialisme avec son racisme paranoïaque, aveugle et meurtrier de masse peut-il être une référence utile ? Par exemple, le fait que le fascisme ait pu prendre le pouvoir dans plusieurs pays, comme ce fut le cas au Chili, amène un distinguo de taille avec la situation française actuelle.

En tout cas, c’est la révolution française qui a ouvert la voie de la résistance à toutes les formes de violence contre le peuple. C’est elle que l’on assassine au moment de la Commune ou lors de l’Etat français du début des années 1940.

La gauche de transformation ne doit pas se tenir à l’écart de la nouvelle résistance à la barbarie. Elle ne doit pas abandonner la défense de la liberté à la droite et au RN, au néolibéralisme et à En marche. Nous sommes mieux placés qu’eux pour comprendre et lutter contre les divers mécanismes qui aboutissent à la violence politico-religieuse actuelle. Ce serait une erreur historique majeure de l’ignorer. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article